Reconnaître l’engagement bénévole, rien de plus simple ?

 

Plus de 700 000 personnes s’engagent bénévolement dans un club sportif ou lors d’une manifestation sportive. Le 20 novembre, les représentantes et les représentants de diverses organisations de bénévoles ont discuté de la façon de valoriser leur engagement de manière appropriée lors du colloque sur le thème du travail bénévole intitulé « Point essentiel : la reconnaissance ».











Image: Swiss Olympic



En cette « Journée internationale des volontaires », on peut à nouveau le souligner : plus de 700 000 personnes sont engagées bénévolement dans le sport suisse, que ce soit dans les comités des fédérations et des clubs, lors de modestes manifestations sportives locales ou lors de manifestations internationales d’envergure. Ils effectuent gracieusement plus de 70 millions d’heures de travail. Ils méritent d’être reconnus pour leur engagement inestimable ; mais quel type de reconnaissance les bénévoles souhaitent-ils au juste ? Et quel est le rôle de cette reconnaissance dans leur motivation ? Le colloque « Point essentiel : la reconnaissance » du réseau suisse bénévolat, qui s’est tenu à Olten le 20 novembre, a fourni quelques éléments de réponse.



Les bénévoles sont satisfaits de leur engagement



Le professeur Theo Wehner de l’EPFZ a présenté les résultats de l’étude sur la motivation à la base d’un engagement bénévole selon la perspective de la psychologie du travail et de l’organisation. Le but de toutes les mesures de promotion de l’engagement bénévole consiste à satisfaire trois besoins psychologiques fondamentaux :



  • Autonomie : les gens veulent pouvoir jouir de la plus grande autonomie possible dans leurs actions. Un feed-back de contrôle sape la motivation, tandis qu’un soutien valorisant et adapté à la tâche et un feed-back constructif la dopent.
  • Compétences : les gens sont à la recherche des meilleurs défis possibles. Ils veulent s’adonner à leurs centres d’intérêt et poursuivre leur développement personnel.
  • Relations : les gens aspirent à nouer des liens étroits.




Des études montrent que pour les bénévoles, les contreparties et les festivités organisées en guise de remerciement ne revêtent pas beaucoup d’importance. Les bénévoles sont intrinsèquement motivés, cela signifie qu’ils s’engagent parce que cela leur plaît et qu’ils apprécient la compagnie et la camaraderie, et non pour obtenir une contrepartie. Ils apprécient de s’associer à d’autres pour mettre sur pied un projet qui ait du sens et aider ainsi d’autres personnes.* Swiss Volunteers à recruter des bénévoles pour le sport souligne également ce point.



Importance d’une reconnaissance « appropriée »



Même s’ils n’attendent pas de contrepartie, la reconnaissance et la valorisation sont importantes pour les bénévoles. Il s’agit toutefois de veiller à ce que les mesures de reconnaissance ne viennent pas saper la motivation intrinsèque ni la précieuse culture sociale du bénévolat. Ainsi par exemple, les contreparties en nature octroyées pour des interventions bénévoles sont à considérer sous un angle critique, car elles peuvent créer de faux incitants.



Des formes de reconnaissance inadaptées peuvent même engendrer un « stress modéré » chez les bénévoles. Elles peuvent faire naître une pression contreproductive liée aux attentes et un sentiment d’obligation. Ainsi par exemple, bon nombre de bénévoles n’apprécient pas d’être mis trop en avant publiquement en tant que personnes. Quoi qu’il en soit, les bénévoles dans le milieu du sport apprécient certainement davantage les remises de prix que les bénévoles actifs dans l’aide au voisinage, car cela fait partie de la culture du sport et que le sport est en soi un domaine qui attire beaucoup l’attention du public.



Comment les fédérations, les clubs et les organisateurs de manifestations peuvent-ils dès lors reconnaître et valoriser positivement le travail effectué par les bénévoles ?



Reconnaissance « appropriée »

Connaître l’activité et la personne



La reconnaissance appropriée consiste avant tout à savoir qui est la personne bénévole et quelle est sa contribution. Les organisations d’intervention doivent connaître les tâches et les prestations de leurs bénévoles pour pouvoir les apprécier à leur juste valeur. A cet égard, un feed-back spécialisé et constructif, est considéré comme valorisant. Par contre, les formules de remerciement toutes faites sont peu appréciées.



Assurer la visibilité de l’engagement bénévole



Même si de nombreux bénévoles ne veulent pas se mettre en avant personnellement, la visibilité de leur contribution dans une organisation doit être assurée. Ainsi par exemple, sur votre site Internet, vous pouvez utiliser des photos qui représentent non seulement des sportifs de haut niveau, mais parfois aussi un membre du comité directeur ou des auxiliaires lors d’une manifestation sportive. Par ailleurs, les activités bénévoles et les compétences acquises dans ce cadre peuvent être documentées dans le « dossier bénévolat ».



Soutien spécifique



Une personne doit élaborer un concept marketing, planifier les interventions pour une manifestation ou remanier les statuts ? Offrez aux bénévoles un soutien spécifique, en fonction de leur tâche, pour qu’ils puissent travailler efficacement, limiter leur charge de travail, retirer un avantage personnel et élargir leurs compétences.



Il peut être utile de mentionner les outils existants, par exemple sportclic.ch ou « cool and clean ». Avec ses nombreux modèles et exemples de bonnes pratiques, l’outil Internet gratuit sportclic.ch facilite le travail quotidien des dirigeants de fédérations et de clubs ainsi que celui des responsables de manifestations. Le programme de prévention « cool and clean » propose du matériel didactique que les entraîneurs et leurs groupes peuvent utiliser pour entamer une réflexion sur des thèmes relatifs à la dépendance, à la loyauté et au respect.



Formation ou formation continue



Une fédération ou un club peut également encourager et soutenir la formation et la formation continue spécialisée de ses bénévoles. Cela participe d’une part à la valorisation des bénévoles et peut d’autre part les motiver davantage à élargir leurs connaissances spécialisées.



En collaboration avec les fédérations et les partenaires de la formation professionnelle, Swiss Olympic propose la formation en management de club. Grâce à ses cours condensés, cette formation permet d’acquérir des connaissances pratiques en gestion de club et en management du sport. Elle constitue en outre un cadre dans lequel les participants peuvent étendre leur réseau sportif personnel.



Conclusion



Les plus de 150 participant(e)s au colloque en sont venus à la conclusion suivante : il n’existe pas de règle d’or applicable dans tous les cas de figure. En définitive, les bénévoles sont très différents et leurs besoins de reconnaissance et de valorisation de leur engagement le sont dès lors tout autant. Il existe néanmoins différentes approches intéressantes sur la façon de prendre les bénévoles au sérieux et d’apprécier leur travail. Les critères déterminants sont l’ouverture d’esprit, le questionnement critique et une bonne dose d’imagination pour tester de nouvelles approches, sans jamais oublier la personne qui se cache derrière les prestations fournies gratuitement.



*Voir également Fischer, Adrian, Markus Lamprecht et Hanspeter Stamm (2012) : Les clubs sportifs suisses : structures, prestations, défis. Zurich : éditions Seismo.



Réseau suisse bénévolat

Le colloque « Point essentiel : la reconnaissance » a été organisé par le réseau suisse bénévolat. Le réseau a pour objet les échanges interdisciplinaires ayant pour but d’entretenir et de promouvoir la ressource inestimable que représente le travail bénévole. Le réseau est un regroupement informel d’organisations nationales dont les domaines d’activité sont caractérisés par un recours à l’engagement bénévole. Swiss Olympic en fait notamment partie. Nous serions heureux que des fédérations sportives nationales participent également à ces échanges et amènent leurs idées.



Bibliographie



Documents du colloque



Etudes de l’Observatoire Sport

Architecture des processus
News

Manuel à l’intention des responsables médias dans le domaine du sport
Guide pratique pour le travail médiatique des fédérations, des clubs et des organisateurs

A la une

Le leadership dans un club de sport

lire plus >>

Offre de formation