Garder les bonnes vieilles habitudes, ce n’est plus possible. Alors que faire maintenant ?

 

Une réunion du comité directeur à huis clos signifie un investissement de personnel, de temps et d’argent. Elle peut cependant être une « oasis » appréciable dans laquelle on peut travailler la stratégie pour le bon développement du club, ce qui n’est généralement pas possible au quotidien en raison du manque de temps. Une nouvelle check-list publiée sur sportclic.ch donne des conseils pratiques sur l’organisation, la tenue et le suivi d’une réunion à huis clos.



Foto: zVg

Pour célébrer son 75e anniversaire, le petit club de gymnastique du village a organisé la fête de gymnastique du district et a reçu de nombreux éloges des membres actifs et des spectateurs, de la fédération de gymnastique cantonale et du district, des sponsors et des autorités. Le point de départ de cette réussite a été la réunion du comité directeur à huis clos, convoquée trois ans plus tôt par la présidente du club, et à laquelle tous les membres du comité directeur et les responsables de domaine du club de gymnastique ont participé. En outre, un représentant de la commune et de l’association des arts et des métiers, de même qu’un responsable marketing de la moyenne entreprise établie dans le village, y étaient conviés en tant qu’invités.

La réunion du comité directeur à huis clos : une « oasis »
La société qui change, les nouvelles offres de loisirs et la concurrence croissante des autres prestataires dans le domaine du sport placent les comités directeurs des clubs sportifs devant des défis de taille. Garder les bonnes vieilles habitudes, ce n’est plus possible. Des solutions innovantes doivent résoudre les problèmes qui se posent. Pour ce faire, il convient aussi de voir plus loin que le bout de son nez et de faire appel à des personnes extérieures. Une réunion à huis clos peut être une « oasis » dans laquelle l’impulsion à l’évolution concluante du club peut être donnée.

Une réunion du comité directeur à huis clos représente toutefois un investissement de personnel, de temps, d’organisation et d’argent. C’est la raison pour laquelle les thèmes à traiter doivent se fonder sur des analyses de situation, des enquêtes ou des observations minutieuses. Il faut en outre pouvoir justifier le fait qu’une réunion du club à huis clos est l’outil adéquat face aux problématiques et aux solutions qui se présentent.

sportclic.ch
sportclic.ch propose davantage d’informations sur le thème de la réunion du comité directeur à huis clos dans les versions SMALL (pour les clubs sportifs et les organisations sportives dirigés par des bénévoles qui ne possèdent pas leur propre secrétariat) et LARGE (pour les fédérations sportives, les clubs sportifs et les organisations sportives dotés de leur propre secrétariat et qui emploient des professionnels). La nouvelle check-list de sportclic comporte neuf éléments et donne des conseils pratiques pour réussir la préparation, la tenue et le suivi d’une réunion du comité directeur à huis clos :

1. Contenu, objectifs de travail et justification d’une réunion du comité directeur à huis clos
2. Participants
3. Direction, animation
4. Période, date, durée
5. Lieu de la réunion, infrastructure
6. Organisation du programme, méthode de travail, programme général
7. Invitation préliminaire, invitation, préparation
8. Suivi
9. Communication au sein de la fédération ou au sein du club

Enregistrez-vous gratuitement à sportclic.ch pour consulter les documents.

Architecture des processus
News

Manuel à l’intention des responsables médias dans le domaine du sport
Guide pratique pour le travail médiatique des fédérations, des clubs et des organisateurs

A la une

Le leadership dans un club de sport

lire plus >>

Offre de formation