A la recherche de successeurs : comment trouver des bénévoles ?

 

Les associations sportives sont tributaires du travail des bénévoles. 73 millions d’heures de travail sont fournies chaque année par des bénévoles dans des clubs et lors de manifestations. Mais que faire lorsqu’en dépit de tous les efforts déployés, on ne trouve pas de successeur pour un membre sortant du comité directeur ? Sur sportclic.ch, vous trouvez des propositions concrètes à ce sujet.


Image: Swiss Olympic

André Aebersold*, président d’un club d’unihockey depuis plus de 11 ans dans le canton d’Argovie, arrive au terme de son mandat. Les statuts du club prévoient en effet une limitation de la durée de la fonction de président à 12 ans, ce qui est au demeurant une mesure pertinente pour le renouvellement et le développement du club. Au cours de l’assemblée générale annuelle, qui aura lieu dans deux mois, un nouveau président doit être élu. En dépit des efforts intensifs déployés ces dernières semaines, le successeur d’André Aebersold n’a pas encore pu être trouvé. Le temps presse et le club d’unihockey va certainement devoir trouver une autre solution : soit il devra lever la limitation de la durée de la fonction dans les statuts, afin qu’André Aebersold puisse continuer à être président, soit il devra confier le présidium à un président par intérim jusqu’à ce que la question de la succession soit définitivement réglée.

Des facteurs pénalisants

Il est de plus en plus difficile de trouver des bénévoles disposés à assumer des tâches au sein du comité directeur d’un club sportif. Le club d’unihockey argovien n’est pas un cas isolé. Beaucoup éprouvent des réticences à la perspective d’occuper une fonction bénévole car ils craignent de devoir tout le temps être disponible. Ils ont peur du devoir, n’aiment ni les longues réunions ni les tâches administratives, et craignent des luttes de pouvoir internes. Il se peut également que le club ne puisse se défaire d’une mauvaise image, ce qui décourage encore plus les bénévoles potentiels. Dans certains cas, il arrive en outre que le comité directeur s’occupe trop tardivement de repourvoir un poste et ne dispose pas d’une planification à long terme de la fonction de bénévole.

Des échanges d’expériences et des conseils sur sportclic.ch

Le monde du sport suisse connaît cependant également d’autres exemples. Il existe des clubs où il se produit régulièrement des « batailles électorales » lorsqu’un poste au comité directeur doit être repourvu. Un échange d’expériences est alors indiqué. Sur sportclic.ch, vous trouvez des propositions et des incitations concrètes pour vous aider à présenter le bénévolat sous un jour attrayant et intéressant. Pourquoi ne pas prévoir un partage des fonctions, réduire au minimum les tâches administratives ou trouver des accords adaptés à la situation avec les employeurs des personnes qui occupent la fonction ?

Il vaut toujours la peine de s’intéresser de façon approfondie au thème du bénévolat en plus de l’ordre du jour habituel du club. Car au bout du compte, le sport suisse vit, et vivra encore à l’avenir, du bénévolat.

* nom changé par la rédaction


Architecture des processus
News

Manuel à l’intention des responsables médias dans le domaine du sport
Guide pratique pour le travail médiatique des fédérations, des clubs et des organisateurs

A la une

Le leadership dans un club de sport

lire plus >>

Offre de formation