Communication

 

    67KB
    44KB
    68KB
Inscrire (gratuitement) vous s'il vous plaît pour afficher des documents et des liens supplémentaires.
Aucune donnée disponible
Swiss Olympic     1,2MB

Les relations publiques dans le sport

Quelles que soient les différences entre leurs tâches respectives, les fédérations et les associations sportives ainsi que les organisateurs de manifestations (plus ou moins importantes) ont tous un point commun: tôt ou tard, ils doivent composer avec les médias.

Face à cette situation, de multiples questions se posent. Par où faut-il commencer? Sur quoi faut-il mettre l’accent? Comment planifier et mettre en œuvre la communication? Quels sont les pièges à éviter? 

Diffusion des informations

Si les organisations sportives poursuivent très rarement un but commercial, elles doivent néanmoins, au même titre qu’une entreprise, diffuser des informations à leurs clients ou à des destinataires potentiels de façon exhaustive et pertinente. Une communication ciblée et délibérée revêt une importance décisive dans la société de l’information moderne.

La place des relations publiques

Il est primordial d’attirer activement et sciemment les projecteurs sur soi pour ne pas être évincé dans la lutte pour l’obtention des faveurs du public et des deniers des sponsors, ainsi que pour l’acquisition de nouveaux membres et adhérents. Les relations publiques (public relations ou PR en anglais) figurent ainsi en haut de la liste des priorités de nombreux organismes. L’expérience montre en effet qu’à de rares exceptions près les médias ne s’intéressent pas naturellement à un événement.

Dans une certaine mesure, cet intérêt peut néanmoins être suscité, conformément à un principe de communication très répandu dans le domaine des relations publiques: «sois bon et fais-le savoir». Dans quel autre domaine que le sport, où une grande partie du travail est réalisée grâce à un formidable engagement essentiellement bénévole, ce précepte a-t-il plus de résonance?

A une époque riche en sollicitations de toutes parts, informer le public est un préalable indispensable pour attirer son attention. Par conséquent, il appartient aux associations et aux organisateurs de «faire connaître» leurs activités autour d’eux pour éveiller l’intérêt du public.

Aussi géniale soit-elle, une idée n’est vraiment bonne que si elle est bien «vendue» à l’extérieur! Les meilleurs résultats sportifs n’ont de réelle valeur que s’ils sont connus du plus grand nombre. Les relations avec les médias jouent donc un rôle prépondérant dans le sport.

L’information en tant que source de motivation

Cette règle est valable non seulement pour la communication externe (qui s’adresse au public, aux nouveaux membres, aux sponsors, etc.), mais s’applique aussi dans une large mesure à la communication interne (destinée aux adhérents, aux bénévoles et aux membres). De toute évidence, l’information est une source de motivation pour les collaborateurs bénévoles et volontaires. Ces derniers souhaitent être informés en cours d’année ou en amont des manifestations, puis revivre «leur» événement à travers les médias. Ils sont alors d’autant plus fiers d’avoir contribué au succès de la manifestation en question ou aux résultats sportifs obtenus, et accueilleront favorablement la perspective d’un nouvel engagement à l’avenir.


News

Manuel à l’intention des responsables médias dans le domaine du sport
Guide pratique pour le travail médiatique des fédérations, des clubs et des organisateurs

Architecture des processus
A la une

Le leadership dans un club de sport

lire plus >>

Auto-Analyse
Offre de formation